Balbuzard pêcheur

JPEG - 23.2 ko Photo : Marcel Dumas

Au début du XXe siècle, le balbuzard cesse de se reproduire en France continentale. Les persécutions ont eu raison de cette espèce autrefois abondante dans une grande partie de l’Europe et vraisemblablement largement répandue sur le territoire national. Seuls quelques couples nichent alors en Corse. Le territoire est cependant parcouru d’oiseaux d’Europe du Nord, qui font des haltes migratoires plus ou moins prolongées sur divers sites. Quelques tentatives de nidification sont remarquées mais n’aboutissent pas. Son retour en France (en forêt d’Orléans) date seulement des années 1980. Le contexte est alors différent de celui du début du siècle : les balbuzards, comme tous les rapaces, sont protégés en France par la loi du 10 juillet 1976. Les oiseaux de proies sont aussi mieux connus et mieux acceptés par les hommes. En 1985, pour la première fois depuis plus de 80 ans, deux jeunes balbuzards sont vus à l’envol dans la forêt d’Orléans. A partir de 1988, un second couple s’installe, puis un troisième en 1991. En 2009, la population de France continentale compte 31 couples reproducteurs qui mènent 49 jeunes à l’envol. En Corse, 29 couples reproducteurs mènent 44 jeunes à l’envol.

Le plan national d’action Balbuzard pêcheur

Espèce rare et menacée, le balbuzard bénéficie à ce titre d’un second plan de restauration national, document de référence validé par le Ministère en charge de l’écologie. Le Comité national de protection de la nature, réuni le 18 mars 2008, a validé à l’unanimité le 2nd plan de restauration du balbuzard pêcheur. Ce second plan est disponible auprès de la LPO Mission Rapaces. Il définit les actions à mettre en œuvre et fédère les acteurs de la conservation. L’objectif du plan national de restauration du balbuzard pêcheur est de consolider les noyaux de population actuels (Corse et région Centre) et de favoriser la recolonisation naturelle dans de nouveaux secteurs.

En Bourgogne

Pour favoriser la recolonisation du territoire national, il faut assurer le succès des tentatives de nidification sur les sites favorables à l’espèce. Les nouveaux noyaux de population (Ile-de-France, Moselle, etc.) bénéficient des mêmes actions que celles entreprises pour le premier noyau en région Centre. Conformément aux objectifs prioritaires de ce second plan national d’action balbuzard, la déclinaison dans l’Yonne vise à favoriser l’installation de l’espèce. En 2011, un couple de Balbuzard pêcheur a niché pour la première fois dans l’Yonne et en Bourgogne. Ce couple s’est installé en Puisaye, dans le sud-ouest de l’Yonne, à environ 70 km du noyau de la forêt d’Orléans. Les deux adultes sont d’ailleurs bagués et originaires de ce massif forestier. Trois poussins sont nés et tous sont parvenus jusqu’à l’envol. Le couple a de nouveau niché sur le même site en 2012 avec la même réussite de la nichée (3 jeunes à l’envol). Le principal enjeu consiste à retenir ces oiseaux, en les incitant à nicher de nouveau au cours des prochaines années. Même si ces individus ne reviennent pas, il est également essentiel de conserver ce nid et/ou les arbres support environnants afin d’attirer d’autres oiseaux. A terme, la mise à disposition d’aires artificielles est une mesure efficace pour créer un nouveau noyau de population, cette espèce étant semi-coloniale. En 2012, un nouveau couple a niché dans la Nièvre en dessous de Decize à proximité de la Loire. Il a donc semblé judicieux d’intégrer désormais l’étude réalisée par la LPO Yonne en 2012 dans un cadre régional et que l’étude soit désormais conduite par la Fédération régionale.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 19 avril 2017
par admin

Suivi et protection du Busard cendré_2016

Avec seulement 83 jeunes à l’envol pour 63 couples observés, l’année 2016 peut être qualifiée de très moyenne pour la reproduction du Busard cendré en Bourgogne. 76% des jeunes se sont envolés grâce à la protection. Seuls 4 oiseaux marqués ont niché en Bourgogne dont une femelle âgée de 9 ans. La (...)
mercredi 19 avril 2017
par admin

Plan national Balbuzard pêcheur_2016

Le Balbuzard pêcheur s’est de nouveau reproduit avec succès en Bourgogne en 2016. Le couple de l’Yonne présent depuis 2011 a produit un jeune à l’envol tandis que le couple découvert en 2015 a de nouveau échoué. La prédation et la météorologie sont sans doute les causes de ce faible succès. Dans la Nièvre, (...)
mercredi 19 avril 2017
par admin

Avifaune et changement climatique_2016

Les effets des changements climatiques sur les oiseaux migrateurs à l’automne sont mesurés à partir de plusieurs paramètres clés de la migration : phénologie, masse corporelle, gain de masse corporelle, durée de stationnement, corrélation gain de masse corporelle/durée de stationnement et âge ratio. (...)
mercredi 19 avril 2017
par admin

Plan régional Milan royal_2016

En Bourgogne, les populations nicheuse et hivernante de Milan royal sont étudiées depuis 2006 et sont inscrites depuis 2012 dans le cadre d’un plan régional d’actions. Les actions réalisées sont réparties en trois grands axes : amélioration des connaissances, protection / conservation, communication / (...)
mercredi 19 avril 2017
par admin

Etude Hulotte_Effraie_2016

Etude Chouette hulotte : 51% de fréquentation des nichoirs par la Hulotte, moins de 10% par la Martre. 152 adultes différents capturés (dont près de 80% de contrôles), 101 jeunes bagués. 2.90 œufs par ponte (n = 29), 1.71 jeune par nichée entreprise (n = 59), 2.81 jeunes par nichée réussie (n = 36), (...)