Busard cendré

Busard cendré

Busard cendré

Étude et protection des Busards cendrés en Bourgogne


Situation des espèces

Le Busard cendré est un rapace au statut de conservation ambigu en Europe, et très probablement en déclin en France, notamment avec une distribution en nette régression depuis les années 80 et dont 70% de la population se reproduit en milieu céréalier. Il est directement menacé par la destruction des nids lors des moissons, mais aussi par la régression de milieux naturels favorables pour la nidification.


Protection

Depuis la fin des années 70, un effort de protection sans précédent s’est mis en place en France, afin de protéger les nichées. Ce réseau montrant des signes d’essoufflement, il est apparu indispensable d’optimiser les efforts de protection. Pour cela il était nécessaire de connaître le fonctionnement des populations de busards afin d’évaluer l’efficacité des mesures de protection actuelles.


Dynamique de population

Des études menées à une échelle locale, notamment par marquage alaire, avaient déjà permis de montrer la relative fidélité des mâles à leur site de reproduction et la propension des femelles à changer de site notamment après un échec de reproduction. Quant aux jeunes, il semblait qu’ils puissent nicher sur des sites très éloignés de leur lieu de naissance.

Le fonctionnement de la population de busards cendré se déroulant à une échelle géographique beaucoup plus vaste, une étude d’envergure nationale, par le biais du marquage alaire des jeunes busards cendrés, a été organisée en 2007 (année test) et 2008. Cette opération s’est prolongée en 2009 et 2010 afin de poser les marques non utilisées. L’objectif d’un tel programme est de quantifier la dispersion juvénile du Busard cendré à l’échelle nationale, voire ouest européenne, afin de mieux appréhender les échanges entre des populations au fonctionnement pouvant être différent (population en milieu naturel ou céréalier, plus ou moins fortement tributaire du campagnol, etc…). Ce sont près de 6000 poussins qui ont été marqués au cours de ces trois saisons sur tout le territoire français.


La situation en Bourgogne

Depuis quelques années, les actions de suivi et de protection des busards en Bourgogne étaient fluctuantes et inégales selon les départements. Les actions de protection de Busards cendrés ont repris dans l’Yonne et la Nièvre à la faveur du programme national de marquage alaire, en Côte d’Or, seule une partie de la population est suivie et protégée, alors qu’en Saône-et-Loire, les efforts de protection de l’ensemble de la population de busards cendrés se sont maintenus depuis une douzaine d’années. La Bourgogne a participé au programme national de marquage des jeunes, grâce à une subvention accordée à l’EPOB par la DIREN, le Conseil Régional Bourguignon et l’Union européenne (FEDER). Sur trois saisons 328 poussins ont ainsi été marqués dont au moins 27 ont déjà été contrôlés en dehors de leur site de naissance. Ces premiers résultats montrent déjà une dispersion des jeunes très hétérogène, des oiseaux étant revus aussi bien à quelques dizaines de kilomètres de leur secteur d’origine que dans des régions aussi éloignées que l’Allemagne, la Hollande ou la Charente-Maritime et les Deux-Sèvres. A contrario, peu d’oiseaux d’origine non bourguignonne sont vus sur notre territoire, ce qui tendrait à montrer que les Busards cendrés bourguignons seraient une population ‘source’ qui alimenterait en jeunes reproducteurs d’autres régions d’Europe. La stratégie de conservation optimale consiste à porter les efforts de protection sur de telles populations. Sachant qu’en Bourgogne, 60% des jeunes busards s’envolent grâce à la protection des nids en milieu céréalier, la poursuite de l’effort déjà engagé par l’EPOB est totalement justifiée.


Crédit photo : Daniel MAGNIN




Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 1er juillet 2015
par admin

Busard cendré - Bilan 2014

Avec 128 jeunes à l’envol pour 71 couples observés, l’année 2014 peut être qualifiée de bonne pour le Busard cendré en Bourgogne. 83% des jeunes se sont envolés grâce à la protection. 15 oiseaux marqués ont niché en Bourgogne. En moyenne, chaque busard réussit une reproduction sur deux entreprises. Il reste (...)
mardi 3 juin 2014
par rédacteur

Busards - bilan 2013

Résumé : Avec seulement 66 jeunes à l’envol pour 56 couples observés, l’année 2013 fut catastrophique pour le Busard cendré en Bourgogne. 70% des jeunes se sont envolés grâce à la protection. 20% des jeunes marqués sont revus. Certains sont contrôlés déjà depuis plusieurs années. Deux sous-populations (...)
mardi 16 avril 2013
par rédacteur

Busard - Bilan 2012

Résumé : Pour la cinquième année consécutive, l’EPOB coordonne les opérations de protection des Busards cendrés en Bourgogne. La taille des nichées a été particulièrement petite, compensée par un taux d’échec faible, permettant au final l’envol de 1.78 jeune/ couple. Les moissons ont été retardées par les (...)
jeudi 10 mai 2012
par rédacteur

Busard - Bilan 2011

Mâle adulte marqué et capturé pour remettre sa deuxième marque, tombée ©Alexis REVILLON (AOMSL) Résumé Pour la quatrième année consécutive, l’EPOB coordonne les opérations de protection des Busards cendrés en Bourgogne. Les conditions trophiques et météorologiques ont été très favorables à la (...)
mardi 5 avril 2011
par rédacteur

Busard - Bilan 2010

Moissonneuse contournant un nid grillagé Résumé Pour la troisième année consécutive, l’EPOB coordonne les opérations de protection et de marquage des jeunes Busards cendrés en Bourgogne. Les conditions trophiques et météorologiques ont été plutôt favorables à la (...)